Vous avez votre religion

Vous avez votre religion

 

Depuis votre enfance, vous avez été élevé dans les principes d’une religion monothéiste : catholiscisme, islam, judaïsme… Peut-être même êtes vous adepte du bouddhisme ou de quelque religion orientale.

Vous voici en visite sur un site évangélique : cela est tout a fait nouveau pour vous. Peut-être êtes-vous interpellé, peut-être êtes vous circonspect, méfiant.

En tous cas, ne craignez pas de vous faire endoctriner par quelque piège sectaire. Rien n’est plus transparent que la prédication de l’Évangile et la vie d’une Église évangélique.

Notre bâtiment de Saint-Germain est très clair, entouré de vitres : il est à l’image de ce que nous voulons être.

Le cœur de la foi évangélique

La foi de l’Évangile est surtout centrée sur une personne : Jésus, Dieu lui-même révélé dans la chair d’un homme, a fait don de sa vie à la croix pour que l’homme perdu soit pardonné et délivré. Il en a donné la preuve en ressuscitant des morts. Celui qui croit simplement cela et est prêt à construire sa vie sur cette foi est un chrétien, il est pardonné par Dieu et marche dans l’assurance que Dieu le protège et le bénit. Il a compris les vraies dimensions de l’amour.

Et en pratique…

Ensuite, il faut vivre concrètement. Le principe d’une église évangélique est simple : vivre l’évangile au plus près de ce que vivait l’Église du premier siècle, du point de vue bien sûr des relations, de l’organisation, et surtout de la doctrine, du contenu de la foi. Nous voulons garder fidèlement tous les enseignements de la Bible. Pour les choses extérieures : la famille, la vie, le travail, la vie sociale, nous sommes donc, puisque la Bible nous y engage, et comme l’étaient les premiers chrétiens, très intégrés à notre temps.

On peut dire que cette façon d’envisager la vie spirituelle est vraiment une réponse adaptée à la vie d’aujourd’hui. La vraie vie chrétienne telle que la Bible la décrit est la réponse au désarroi du monde d’aujourd’hui. Dans notre monde, tout est incertitude, haine, bassesse. Ou pour être plus juste, même les bonnes choses que l’on trouve dans notre monde sont le plus souvent gâchées par les travers du coeur des hommes.

Quoi d’étonnant que les Églises évangéliques dans le monde soient en si forte croissance ?

Les chrétiens ne sont pas parfaits. Ce n’est pas vers des hommes qu’il faut venir, mais vers le Seigneur. C’est lui seul qui est parfait. C’est lui seul qui vous conduira.

Simplicité

Nous ne sommes pas asservis à des traditions venues, au fil des siècles, ajouter à la simplicité de l’Écriture toutes sortes de rites et d’enseignements complexes. Nos réunions, nos chants, nos relations, notre pratique veulent rester simples et spontanés.

Nous n’attendons pas d’autre prophète, nous savons que Jésus est vraiment celui qui devait venir, et qu’il n’en viendra pas d’autre qui puisse valablement changer le message de Dieu : il est mort en disant ”Tout est accompli.” (Jn 19/30).

Alors…

Vous voyez bien qu’il ne s’agit pas pour vous de renier la religion de vos ancêtres dans ce qu’elle vous a apporté d’un point de vue culturel ou identitaire. Vous êtes qui vous êtes. Mais la foi évangélique transcende toutes ces différences. Les chrétiens, les vrais chrétiens, sont d’origine très diverses, mais ils ont un seul Seigneur et maître : celui qui règne, Jésus.

Les commentaires sont clos.